joi, 9 august 2012

FETES


Une fois de plus, comme les festivités qui entourent la Nativité, la fête de la Chandeleur est liée à la lumière. Mais aussi à la purification, la fécondité, la prospérité, toujours très proches dans les croyances et les traditions.
Le mot "Chandeleur" vient précisément de candela - la chandelle - reprise dans l'expression Festa candelarum, fête des chandelles.
Dans les églises, les torches sont remplacées par des chandelles bénies que l'on conserve allumées, autant pour signifier la lumière que pour éloigner le malin, les orages, la mort,etc… et invoquer les bons augures à veiller sur les semailles d'hiver qui produiront les bonnes moissons de l'été prochain.
A l'époque romaine, on fêtait à cette date, vers le 15 février, le dieu de lafécondité Lupercus au cours des Lupercales, Lupercalia, jours de la fertilité, car c'était le début de la saison des amours chez les oiseaux. Par ailleurs qu'un certain Valentin, opposé aux romains, a également son mot à dire le 14 février.
Les Celtes
On trouvait un rite lié à la purification chez les Celtes qui craignaient tant le noir et le froid au soir de la grande nuit d'Halloween. A l'inverse, l'hiver tire à sa fin en février. La fête d'Imbolc le 1er février était fête de la purification de l'eau, pour s'assurer fertilité et fécondité avec le retour de la vie en cette fin d'hiver.
A la naissance de Jesus tout se complique car le 2 février est officiellement aujourd'hui la "Purification de la Vierge". Mais Dieu a préservé Marie du péché originel, alors pourquoi cette purification ?
En fait Marie se sait simple mère et elle est juive. Elle se conforme donc tout simplement à la loi de Moïse, car selon les rites hébraïques, la mère doit se présenter au temple avec son enfant nouveau-né. Jésus, enfant juif, est présenté au Seigneur au temple par ses parents 40 jours après sa naissance. On fait le sacrifice de tourterelles ou de petits pigeons. Quoi qu'il en soit, Marie rencontre Saint Simeon qui prophétise devant elle le destin tragique de son fils. Lui qui jusque là n'était que la lumière du monde, le messie tant attendu.
L'église avait entrepris dès la fin de l'empire romain un vaste chantier de remplacement des rites païens par des fêtes religieuses. Comme on l'a vu au sujet de Noël.
Ainsi le pape Gélase Ier au Vè siècle (que nous retrouverons au sujet de Saint Valentin) remplaça le vieux rite païen des lupercales, rite de la lumière hérité des romains par une fête religieuse, la fête de la Chandeleur, où l'on commémore 40 jours après Noël un rite…hébraïque. En orient, c'était jour chômé. En occident, on portait des torches en procession, signe de lumière. Cette fête devînt du même coup en 1372 en Avignon fête de la Purification de la Vierge.
Mais Chandeleur vient précisément de candela - la chandelle - reprise dans l'expression Festa candelarum, fête des chandelles. Car dans les églises, les torches sont remplacées par des chandelles bénies que l'on conserve allumées, autant pour signifier la lumière que pour éloigner le malin, les orages, la mort,etc… et invoquer les bons augures à veiller sur les semailles d'hiver qui produiront les bonnes moissons de l'été prochain. Les cierges bénis sont emportés dans les foyers pour le protéger. Aujourd'hui, on bénit les cierges pour rappeler que Jésus est lumière du monde.
C'est pourquoi de nombreux dictons sont nés de ce jour de février, sur le même thème :
·    "Rosée à la Chandeleur, Hiver à sa dernière heure."
·    "A la Chandeleur, L'hiver s'apaise ou reprend vigueur"
·    "A la Chandeleur le jour croît de deux heures".
Car les jours allongent sérieusement, la végétation du blé en herbe prend de l'importance, et une offensive de l'hiver serait alors particulièrement cruelle.
Le Mardi Gras et le Carnaval
Origines de Mardi Gras et de Carnaval
Tout au long de l'année, se succèdent des fêtes qui rythment la vie des chrétiens. Mardi Gras et Carnaval sont deux fêtes qui marquent la période de Pâques.
La date de Pâques a été fixée au dimanche après la pleine lune qui suit le 21 mars, l'équinoxe de printemps.
Pâques peut donc varier du 22 mars au 25 avril. Mardi gras est toujours à la nouvelle lune.
Mardi gras et le jour qui précède le Mercredi des Cendres et la veille des Cendres on fait la fête. Carnaval est la fête qui marque la fin du carême et des privations.
Qu'est ce que le mercredi des Cendres ?
           
Cette fête marque le souvenir d'Adam condamné après son péché à retourner poussière.
            
Les chrétiens sont invités à se purifier de leurs fautes et à faire pénitence par des privations.
            
Le mercredi des Cendres est le 1er Jour du Carême qui va durer 40 jours.
           
A l'issue de ces 40 jours la fête de Pâques célébrera la mort et la résurrection du Christ.
Pour marquer le coup avant que ces privations ne commencent, la veille, le mardi, on fait Mardi Gras.
Autrefois on tuait le Boeuf gras, dernière viande permise avant ce jeûne prolongé.
Carnaval
Origines du mot :
Dans Carnaval il y a Carne, la chair, la viande.
Avant l'apparition de ce mot, la veille du Carême était appelée "Carême Prenant".
          
C'est le dernier jour pour profiter une dernière fois avant Carême et faire bombance, car ensuite, pas d'alimentation carnée ni graisseuse durant 40 jours. On marque le coup par un festin, une fête colorée et bruyante.
La fête de Carnaval se déroule à différentes dates selon l'endroit du globe et revêt des rituels différents !
Carnaval, fête non reconnue par l'Eglise connaît des dates variables de début mais une date de fin fixe qui correspond à la tombée de la nuit de mardi gras.
Il faut savoir que sous l'empire Romain, il existait déjà une grande fête de Carnaval nommée " les Saturnales " à une toute autre période de l'année.
Cette période de fête populaire se déroulait entre le 17 et le 25 décembre.
Le peuple marquait par des réjouissances le solstice d'hiver. Ces fêtes avaient pour but de redonner courage et espoir au peuple
effrayé par les sols gelés, l'absence de vie et l'obscurité.
On offrait des cadeaux : des porte-bonheur, du miel, des gâteaux, de l'or étaient des cadeaux courants.
           
On décoraient les maisons avec du lierre, des branches de houx et de gui et tout travail, à part celui de la cuisinière et du banquier, était interdit.
Les symboles de Carnaval :
Le déguisement
La musique, orchestre ou fanfare
La parade qui consiste en un défilé des personnes déguisées accompagnées avec de la musique.
Les chars en général fleuris et très fantasques.
Carnaval laisse une grande place à l'imagination de chacun.
Lors de ces fêtes de Carnaval on retrouve toujours le principe d'inversion au travers des costumes et des jeux (maître/esclave, homme/femme), on se déguise, on fait ripailles, on offre des cadeaux, chants et danses sont de la fête.
La plupart des carnavals ont des thèmes très variés, comme les géants, à Dunkerque dans le Nord de la France.
A Rio de Janeiro, on envahit les rues en dansant des samba endiablées, habillé de paillettes et de plumes, pendant des jours et des nuit.


Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu